Le Lindy Hop


Leon James et Willa Mae Ricker

Le Lindy Hop, c’est cette danse de couple qui nous attire au premier coup d’œil. C’est une danse de rue qui s’est développée dans la communauté afro-américaine de Harlem à New York, vers la fin des années 1920, en parallèle avec le jazz, et plus particulièrement le swing et l’ère des Big Bands. Elle est, avant tout, une forme d’art ancrée dans la culture noire.

La danse a évolué avec la musique, et la musique a évolué avec la danse ! Les orchestres de l’époque, spécialement conçus pour faire danser, ont également adapté leur musique afin de plaire aux danseurs. Musique et danse ont ainsi grandi et se sont développés ensemble.

Le Lindy Hop proviendrait d’un mélange de plusieurs danses noires des quatre coins des États-Unis émergées à partir des années 1900, principalement le charleston, le cake walk, le breakaway (qui ressemble beaucoup au charleston d’ailleurs), le collegiate… À l’époque, on danse donc plutôt sur le jazz New Orleans & le « Hot Jazz ». Les danses à deux pratiquées dans les populations blanches (comme le foxtrot, le quickstep) ont également leur influence dans la connexion ou encore la posture.

Lors de l’essor de la musique swing, le « chabada » de la batterie jazz a fait naître le « triple step » chez les danseurs. Parmi les autres nouveautés du Lindy Hop, par rapport aux danses existantes alors, on retrouve la position ouverte (c’est-à-dire face à face, éloignés l’un de l’autre, se tenant par une seule main), et également les acrobaties intégrées dans la danse, et popularisées par Frankie Manning. Tout un programme !

Le Lindy Hop est une danse à deux dynamique et joyeuse, née de l’oppression et transgressive par nature, qui se danse sur des tempos très variés, du lent au très rapide. Elle n’a pas de genre. Son histoire est extrêmement riche, et la culture qui l’entoure nous est chère. C’est pourquoi nous en parlons régulièrement dans nos cours, pour tenter de l’honorer de notre mieux. Nous proposons également des évènements entièrement dédiés à sa découverte (conférences, projections ciné, etc.).

Le Lindy Hop en trois vidéos

La vidéo culte de tous les lindy-hoppers: extrait du film Hellzappopin (1941).

Une des premières apparitions des « air-steps » (acrobaties), inventées et rendues célèbres par le talentueux Frankie Manning.

Il est important de noter ici le caractère raciste de ces séquences : dans les costumes utilisés (qui représentaient des métiers de service, peu rémunérés), mais également dans le fait que la scène était faite pour être coupée, si besoin, du film, afin d’être diffusée dans les états du Sud des Etats-Unis.

Une chorégraphie d’un binôme de danseurs modernes, Ramona Staffeld (Australie) et Remy Kouakou Kouame (France).

Il s’agit ici d’une compétition à l’ILHC.

Un exemple parmi d’autres de ce qu’est devenu le Lindy Hop aujourd’hui!

Un mix’n’match : les danseur.ses sont appariés au hasard et doivent improviser sur une musique qu’iels ne connaissent pas à l’avance 🙂 

Ici, Felix Berghall (Suède) et Naomi Uyama (USA)

Le Charleston & le Jazz roots

Article connexe